Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 07:52

Encore un beau succés que ce magnifique marché de producteurs de Burgaronne.

Météo clémente, bière fraiche, glaces au lait de brebis, viennoiseries... Il y avait tout ce qu'il fallait pour passer un très bon après midi.

Merci à l'APQV et surtout à Sylvain pour ce petit moment de bonheur en prime reportage de FR3 (passé mardi 26 juillet)....La célebrité est assurée...

L'amap y tenait aussi son stand, peu de choses, mais un moyen de communication pour offrir une possibilité à d'éventuels futurs Amapiens de nous rejoindre et, en ce moment si nous voulons continuer d'exister, maintenir notre tissus local et par là notre qualité de vie, il nous faut serrer les rangs.

Cet été, plus que de part le passé, même si nous n'avons que 2 ans de vie, nous savons que l'été il y a toujours une baisse du nombre de contrat, mais cette anné tout particulièrement, la chute est vertigineuse...

L'un de nos producteurs ne souhaite plus se déplacer pour si peu de contrat, d'autres font de vrais efforts pour continuer à assurer les livraisons...

Alors il nous faut nous prendre en charge, aller chercher nous même nos produits, consolider nos liens avec d'autres amap voisines pour regrouper les contrats, il y va de l'investissement de tous...

L'Amap c'est pas le supermarché, ni même le marché, c'est un choix politique de soutien à l'activité locale, c'est le choix de la transparence entre le producteur que l'on connait, de ce qu'il produit et qui va dans notre assiette, mais plus que ça c'est pour le producteur un maintien de son activité sur le territoire, pour nous la vie dans la région, tout simplement...

et faites vos comptes pas plus cher qu'au super marché (à qualité équivalente si vous trouvez !)...

Les comptes, c'est peu être aussi l'une des causes de la baisse du nombre de contrat dans l'Amap...

La crise nous frappe aujourd'hui directement, nos emplois fondent comme glace (au lait de brebis)    au soleil, mais de toute façon, nous devons bien manger, alors parce que nous gagnons moins, faut-il acheter dans les Hards dicounts ?

au risque de nous empoisonner ?

chacun fait ses choix, mais en connaissance de causes...

 

Autres causes possibles, en été chacun à plus ou moins son jardin, les légumes à la maison ou de part des voisins, la famille etc, ça la baisse normale du nombre de panier... mais cela n'explique pas les autres baisses de contrats...

 

Ou bien, l'Amap à manger son pain blanc, tous les curieux se sont épuisés, seuls restent les idéalistes, ceux qui croient en la cause et la défendent... mais j'ai du mal a adherer à cette hypothèse, je ne peux pas croire que tout ces points positifs  soient balayés par un banal effort de venir une fois par semaine à horaire fixe pour approvisionner sa famille en bon produits, respectueux de l'environnement, prés de chez nous, qui font vivre le territoire....

 

Pour faire vivre notre Amap, mobilisons nous, soyons consom'acteur, permanent, gérant ...............responsable !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chevallier 03/08/2011 14:52


Je suis bien sûr tout à fait d'accord avec Christophe et souhaite vivement que notre amap locale puisse se pérenniser avec un minimum d'engagement de chacun. Légumes, pain, produits laitiers font
partie des produits de base de notre alimentation. Qui plus est, les produits délivrés à l'amap sont de la VRAIE nourriture! Que reste-il de VRAIE nourriture au supermarché ? Posez vous les
questions suivantes:
-Qu-est-ce qu'un VRAI aliment ?
- Quels produits mon arrière-grand-mere reconnaitrait facilement au supermarché ?
- Dans quels produits transformés puis-je reconnaitre TOUS les ingrédients qui les composent ?

Il y a bien d'autres questions mais celles-ci sont déjà primordiales.
Reconnaitre un vrai aliment...un défi !

Christophe a raison quant aux prix abordables de nos producteurs: exemple le kg de pain de chez Sylviane et Philippe est à 5,50 €. Ramené à la baguette, cela fait 1,10 € pour 200 g. Du pain fait à
partir de farine locales bios, fraîchement moulue à la meule de pierre , 4 critères essentiels pour faire du pain un VRAI aliment de santé! les farines actuelles moulues au cylindre retirent un
grand nombre des vitamines et acides animés du grain. En outre, une farine qui a plus de 2 mois perd aussi tous ses anti-oxydants.
Retrouvons un peu de sens critique et soyons attentifs à notre ALIMENTATION en nous concentrant plutôt sur la forme de l'aliment que sur sa composition nutritionnelle!


Présentation

  • : Le blog de l'Amap de Sauveterre de Béarn
  • Le blog de l'Amap de Sauveterre de Béarn
  • : Fonctionnement et rendez vous de l'Amap de Sauveterre de Bearn
  • Contact

Recherche

Liens