Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:31
Emission de dimanche 28 février sur le sujet des Amap

link

dimanche 28 février 2010

AMAP…le paysan d’à côté

photo

L’idée est arrivée en France en 2001. Ce sont les Japonais qui l’ont appliquée les premiers, suivis des Américains. Depuis, la formule se développe à la vitesse du vent. On les appelle les « AMAP » : associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ». On en comptera sans doute 4000 à la fin de l’année.

De l’Aquitaine au Nord Pas de Calais en passant par les Pays de la Loire ou Provence Alpes Côte d’Azur, les AMAP regroupent des citoyens fatigués d’être des consommateurs passifs.

En pré-payant un panier hebdomadaire à un agriculteur local, ils s’assurent une alimentation de qualité, bio en totalité, tout en soutenant la vie d’une exploitation.

Pour les AMAP, consommation rime avec solidarité. Le principe a pour autre avantage de réduire les circuits de distribution, si coûteux pour l’environnement.

Contrairement à une idée reçue, les AMAP ne sont pas une création pour « bobos » urbains en mal de verdure. Les grandes organisations agricoles restent sceptiques, mais au moment où le Salon de l’Agriculture célèbre une fois encore une agriculture intensive et assistée, mais en voie de dépeuplement, les AMAP montrent que ce sont peut-être les consommateurs eux-mêmes qui permettront la survie des paysans de demain.

AMAP : le paysan d’à côté. C’est un reportage d’Yves Decaens et Christophe Goudin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

François Pelatan 08/03/2010 19:00


Bonjour à tous,

Blog très bien fait , juste quelques points à préciser sur votre texte général sur le concept Amap ( et non pas sur votre Amap que je ne connais pas ):

= Il n'y aura certainement pas 4000 Amap à la fin de l'année : nous en sommes
à peine à 1500 ! le blocage vient du manque de producteurs concernés.

= C'est en Provence qu'ont été créées les premières AMAP et aussi siège de la Charte aujourd'hui. ( cf liste des régions ).

= L'Amapien ne prépaye pas une distribution hebdomadaire, il prépaye pour une saison entière, le contrat d'engagement pour la saison est la charpente de l'Amap : ensuite, chaque produit aura son
rythme de distribution hebdomadaire, bi-hebdomadaire ou mensuel, mais c est la saison qui compte.

- La Charte ne précise pas la qualification bio de la production.

= Avec le succès des Amap, il commence à y avoir un "pression" sur la Charte, donc il vaut mieux bien préciser les mécanismes de l'AMAP afin qu'il n'y aie pas d'amalgame avec un marché local, une
boutique de producteurs, un groupement d'achat,la vente directe à la ferme, etc.........

Cordialement,

François Pelatan


Présentation

  • : Le blog de l'Amap de Sauveterre de Béarn
  • Le blog de l'Amap de Sauveterre de Béarn
  • : Fonctionnement et rendez vous de l'Amap de Sauveterre de Bearn
  • Contact

Recherche

Liens